Flash d'informations

L’Opposition à l’arrondissement n°3 : «Y en a qui veulent une guerre froide» Jean Hubert Bazié

L’opposition politique burkinabè s’est rendue à la mairie de l’arrondissement n°3 de Ouagadougou, le jeudi 16 novembre 2017. Elle a apporté au maire Raïnatou Ouédraogo/Sawadogo, son soutien dans la crise à laquelle elle fait face.

Lire la suite...

A la une

Togo

Un mouton à 5 pattes nommé Akufo-Addo

Depuis le 8 novembre 2017, le Président ghanéen, Nana Akufo-Addo, s’est engagé dans le bourbier de l’imbroglio du bras de fer politique au Togo. Certains ont certainement susurré qu’il risque d’avoir du fil  à retordre. Et ce n’est pas faux.

Les deux camps sont dans des positions pour le moins opposées et il est difficile de savoir quel ingrédient miraculeux il faille trouver pour les ramener à parler la même voix. Dans ce brulant dossier togolais, 4 chefs d’Etat  essaient de rassembler les protagonistes sous l’arbre à palabre : le Guinéen et président de l’UA, Alpha Condé, l’Ivoirien Alassane Ouattara, le Béninois Patrice Talon et le Ghanéen Nana Akufo-Addo. Si chacun a sa méthode, ses appréhensions et de part et d’autre du pouvoir et de l’opposition, si chaque médiateur ne bénéficie pas de la même oreille, Ouattara arguant par exemple, que l’opposition ne parle pas d’une même voix si donc, ces médiateurs jouent la prudence, le Ghanéen et voisin a décidé d’y aller via son ministre de la sécurité Albert Kan-Dapaah. Désigné donc par ses pairs de la sous-région, voilà donc Addo-Akufo, au milieu de la tambouille togolaise. Lui qu’on dit être écouté et par l’opposition et par le pouvoir, a décidé d’abord, de prendre langue avec les frères ennemis, par un missi dominici. Pas question de s’attendre à ce que quoi que se soit sorte de l’Hôtel du 2 février de sitôt, puisqu’il faut d’abord savoir sur quoi on discutera : le retour à la constitution de 1992 et le vote de la diaspora ? Ou le départ de Faure Gnassingbé ?

Le président togolais Faure Gnassingbé n’est pas prêt, n’est pas décidé et n’entend pas du tout quitter le fauteuil présidentiel. Tout semble le montrer. Il s’est inscrit dans la logique du référendum qu’il attend voir venir et espérer certainement trouver la parade, pour s’arroser d’une certaine virginité républicaine pour briguer un autre mandat.

De l’autre côté, les opposants n’entendent pas se laisser faire. Le départ du président togolais du pouvoir est devenu non négociable pour eux. Du reste, ils n’ont plus d’ailleurs le choix. Si Faure Gnassingbé reste dans le fauteuil présidentiel, il leur sera difficile de l’en déloger et la fameuse dynastie qu’ils déplorent aura le temps de déployer ses tentacules jusqu’à peut-être deux mandats. Sans compter que des vies de Togolais ont été ôtées pendant les semaines de manifestations enclenchées par l’opposition pour faire plier le fils de Gnassingbé.

Dans cette arène aux yeux furieux et aux poings déterminés à donner des coups sans concession, le médiateur ghanéen a du pain sur la planche. Il entre d’ailleurs dans cette arène avec un habit qui peut être vu d’un mauvais œil par Faure Gnassingbé. Nana Akufo-Addo vient d’un pays qui a consacré l’alternance à la tête du pouvoir. Il est le produit et le bénéficiaire de la volonté d’un peuple de ne pas voir aux manettes de sa direction un homme pendant plus de 10 ans. Le successeur de John Dramani, à la faveur des urnes, pourrait-il décemment demander aux opposants de mettre de l’eau dans leur vin ?

A dire vrai, il s’agira pour le Ghanéen de mettre chaque partie d’accord sur les termes de la discussion. Recueillir les propositions et les griefs du pouvoir, puis ceux de l’opposition et proposer une plate-forme sur quoi palabrer. Une méthode que ne dédaignera pas le Burkinabè Blaise Compaoré, l’ancien n°1 du Faso, ayant usé de cette stratégie en 2006 pour obtenir de l’interminable dialogue intertogolais, un Accord politique général (APG) paraphé à Ouaga et signé à Lomé. Le contexte étant différent, et face à un Jean-Pierre Fabre partisan du dialogue et à un Tikpi Atchadam, raide dans ses babouches qui tient mordicus à envoyer Faure à la retraite présidentielle, il y a d’abord un travail de nivellement à faire. En effet, si les TDR (termes de référence) du dialogue sont définis, alors Addo-Akufo pourra se retirer, à partir du moment où chaque camp souhaite un dialogue direct entre le gouvernement, la coalition des 14 partis de l’opposition, membres du «Front démocratique», la société civile et les responsables religieux sous la supervision d’une personnalité neutre et consensuelle. Voilà donc le président ghanéen devenu le mouton à 5 pattes dans cette crise togolaise. Pourra-t-il parvenir à minima à un gentlement agreement, dans ce Togo, où la ligne de fracture devient béante chaque jour ? Quelle sera sa proposition miracle pour asseoir d’abord le référentiel de discussion ? A la vérité, les Ouattara, Talon et Condé ont refilé cette patate chaude à Addo, chacun devinant qu’il n’est pas aisé de dire certaines «vérités à un homologue», surtout, si soi-moi, on a les mêmes velléités, à ce qu’on dit, suivez notre regard. Entre syndicat de chefs d’Etat, on se tolère… jusqu’à ce que le peuple dise basta ! .

Ahmed BAMBARA

 

Ajouter un Commentaire


Partners Section:

  1. New movie releases
  2. New movie releases
  3. New movie releases
  4. New movie releases
  5. New movie releases
  6. New movie releases
  7. New movie releases
  8. New movie releases
  9. New movie releases
  10. New movie releases
  11. New movie releases
  12. New movie releases
  13. New movie releases
  14. New movie releases
  15. New movie releases
  16. New movie releases
  17. New movie releases
  18. New movie releases
  19. New movie releases
  20. New movie releases
  21. New movie releases
  22. New movie releases
  23. New movie releases
  24. New movie releases
  25. New movie releases
  26. New movie releases
  27. New movie releases
  28. New movie releases
  29. New movie releases
  30. New movie releases
  31. New movie releases
  32. New movie releases
  33. New movie releases
  34. New movie releases
  35. New movie releases
  36. New movie releases
  37. New movie releases
  38. New movie releases
  39. New movie releases
  40. New movie releases
  41. New movie releases
  42. New movie releases
  43. New movie releases
  44. New movie releases
  45. New movie releases
  46. New movie releases
  47. New movie releases
  48. New movie releases
  49. New movie releases
  50. New movie releases
  51. New movie releases
  52. New movie releases
  53. New movie releases
  54. New movie releases
  55. New movie releases
  56. New movie releases
  57. New movie releases
  58. New movie releases
  59. New movie releases
  60. New movie releases
  61. New movie releases
  62. New movie releases
  63. New movie releases
  64. New movie releases
  65. New movie releases
  66. New movie releases
  67. New movie releases
  68. New movie releases
  69. New movie releases
  70. New movie releases
  71. New movie releases
  72. New movie releases
  73. New movie releases
  74. New movie releases
  75. New movie releases
  76. New movie releases
  77. New movie releases
  78. New movie releases
  79. New movie releases
  80. New movie releases
  81. New movie releases
  82. New movie releases
  83. New movie releases
  84. New movie releases
  85. New movie releases
  86. New movie releases
  87. New movie releases
  88. New movie releases
  89. New movie releases
  90. New movie releases
  91. New movie releases
  92. New movie releases
  93. New movie releases
  94. New movie releases

Aujourd'hui au Faso

11 BP 529 Ouagadougou CMS 11- Téléphone: 50 30 27 37/ 70 93 57 57 - Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. | webmail